// Vous lisez...

Education, travail social, santé

Faut être costaud dans la tête pour être apprenti

Le CAP en apprentissage est-il un diplôme facile, qu’on choisit par défaut ? Ce n’est pas l’avis d’Ora, Jessy, Morgane et Marine, apprenties esthéticiennes en première année de CAP, ni de Shafia, Amélie et Yann, apprentis coiffeurs en réorientation (titulaires d’autres diplômes professionnels, ils passent leur CAP en un an au lieu de deux) qui parlent de leurs motivations et de leur relation au monde du travail, sans cacher les difficultés auxquelles ils sont confrontés.

Ce documentaire a été réalisé pour Mediapart (écoutable ici)

Ecouter le documentaire : 30 min 43 sec, mp3 256 kbps

P.-S.

Nous remercions le centre de formation des apprentis de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat des Yvelines et sa directrice Corinne Wolff pour son accueil, ainsi que Mme Delangle, enseignante en coiffure, et Carine Lafeuille, enseignante en esthétique, pour leur participation.

Pour prolonger : le site du CFA des Yvelines et le dossier "apprentissage" sur le site du ministère de l’éducation nationale

Commentaires